Articles

Minireviewpectine méthylestérase et son inhibiteur protéique: une revue

La pectine méthylestérase (PME) catalyse la déméthoxylation de la pectine, un polysaccharide majeur de la paroi cellulaire végétale. Par la modification du nombre et de la distribution des méthyl-esters sur le squelette de la pectine, la PME affecte la sensibilité de la pectine à des réactions de conversion (non) enzymatiques ultérieures (p. ex., dépolymérisation de la pectine) et la formation de gel, et, par conséquent, sa fonctionnalité à la fois dans la paroi cellulaire végétale et dans les produits alimentaires contenant de la pectine. L’enzyme joue un rôle clé dans le développement végétatif et reproducteur des plantes en plus des interactions plante–agent pathogène. En outre, l’action des PME peut avoir un impact favorable ou néfaste sur la qualité structurelle des produits alimentaires d’origine végétale. Par conséquent, les PME ainsi que l’inhibiteur protéique des PME (PMEI) présent dans plusieurs espèces végétales et inhibant spécifiquement les PME végétales sont très pertinents pour les biologistes des plantes ainsi que pour les technologues alimentaires et sont étudiés de manière intensive dans les deux domaines. Ce document d’examen fournit un aperçu structuré et complet des connaissances accumulées au fil des ans en ce qui concerne les PME et les PME. Une attention particulière est accordée aux données bien établies et nouvelles concernant (i) leur occurrence, leur polymorphisme et leurs propriétés physico-chimiques, (ii) les structures protéiques primaires et tridimensionnelles, (iii) les activités catalytiques et inhibitrices, (iv) les rôles physiologiques in vivo et (v) la pertinence des enzymes et inhibiteurs (endogènes et exogènes) dans l’industrie (alimentaire). Les défis de recherche restants sont indiqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.