Articles

Potentiel OT * Ressources en ergothérapie

Potentiel: Qu’est-ce qui vous a initialement attiré vers l’ergothérapie gériatrique et le travail dans un établissement de soins infirmiers qualifiés?

Mandy: J’ai toujours aimé la population gériatrique et j’ai grandi dans une famille de « génération sandwich » car mon grand-père vivait avec nous après le décès de ma grand-mère. Il avait besoin d’aide pour l’IADL et la sécurité et nous avons essayé de le garder hors d’une vie autonome assistée le plus longtemps possible – donc je suppose que c’est juste une partie de qui je suis! Il a eu un accident vasculaire cérébral qui l’a obligé à aller dans un SNF et j’ai assisté à des séances de thérapie avec lui, ce qui m’a exposé à l’ergothérapie en premier lieu.

Après avoir terminé mes études supérieures, j’ai déménagé dans une communauté rurale du Colorado et j’ai commencé dans la santé à domicile. J’ai été intimidée au début car je travaillais de manière si indépendante, mais j’AI ADORÉ! Il y avait tellement d’autonomie et j’ai senti que la santé à domicile et l’OT étaient si parfaites pour travailler sur les choses qui étaient importantes pour eux dans leur environnement naturel.

Après la santé à domicile, j’ai commencé à travailler dans un hôpital à accès critique offrant à la fois une réadaptation interne et ambulatoire et j’ai été engagé pour effectuer un remplacement dans un SNF local. J’ai pu travailler avec une si grande variété de populations et j’ai eu la chance de vraiment perfectionner mes compétences. J’ai également pu utiliser mes compétences en ambulatoire dans le cadre du SNF afin de maximiser les résultats de mes patients.

J’ai vraiment apprécié et le reste est de l’histoire!

J’ai continué à travailler dans de nombreux contextes différents, mais ma constante est de travailler avec la population gériatrique.

Quelle est votre partie préférée d’être ergothérapeute dans le cadre de la FNS?

L’une de mes parties préférées du travail dans un SNF est la complexité et la variété des patients avec lesquels je travaille. Un jour, je travaille sur la cognition et j’aide un patient à trouver la meilleure façon pour lui de gérer ses médicaments à son retour à la maison et le lendemain, je travaille sur les glissements de tendons après une fracture ulnaire afin qu’il puisse prendre sa brosse à dents pour se préparer pour la journée.

J’aime aussi que l’on puisse aussi faire preuve de créativité avec les traitements pour les rendre significatifs et amusants en jouant à des jeux, en faisant des sorties communautaires et des tâches basées sur l’occupation, des choses que j’ai trouvé un peu plus difficiles à faire lorsque je travaillais en ambulatoire. Il y a toujours beaucoup de plaisanteries, de rires et d’établissement de relations, qui sont des priorités absolues dans mon livre!

Quel est le plus grand défi ?

Report avec le personnel. Je crois qu’en travaillant dans un SNF, il faut un village pour fournir les meilleurs soins à nos patients et cela inclut tout le monde – des ergothérapeutes et des infirmières, au service d’entretien et au personnel de cuisine.

J’ai développé une confiance et j’ai pris le temps de faire connaissance avec les autres membres du personnel pour m’aider à reporter les programmes d’exercices de mon patient, les suggestions d’alimentation, les horaires des attelles, l’installation de recommandations d’éclairage, le cuing cognitif, etc. Je trouve cela si difficile lorsque votre patient travaille si dur pour atteindre un certain niveau d’indépendance, pour trouver que le report nécessaire au personnel n’est pas effectué.

Avez-vous rencontré des défis liés aux exigences de productivité ou aux exigences physiques du travail? Si oui, comment les avez-vous gérés ?

J’ai eu la chance de travailler dans des établissements où les exigences de productivité ne sont pas un problème, ce qui, je le sais, n’est pas la norme, car j’ai également travaillé dans des établissements où ils s’efforcent d’équilibrer productivité et soins aux patients. J’essaie d’être aussi efficace que possible, tout en offrant les meilleurs soins aux patients. C’est difficile parce que je pense aussi que nous, en tant qu’OTS, devons défendre nos patients et les placer en premier, par conséquent, ces deux objectifs ne peuvent pas être atteints. Alors parfois, on me « rappelle » mes niveaux de productivité et j’essaie juste de faire du mieux que je peux.

Le travail SNF peut avoir la réputation d’être répétitif. Qu’avez-vous fait au fil des ans pour garder votre travail frais et engageant?

Je cherche toujours de nouvelles façons de garder les idées de traitement fraîches et amusantes. Je prends des cours de formation continue, je fais mes propres recherches, j’essaie de lire des articles basés sur l’OT et j’utilise Pinterest (voici mon tableau d’OT gériatrique)! Il y a tellement d’idées créatives et j’aime apprendre des autres. Je n’utilise pas de cônes ou d’arcs de bras – j’essaie vraiment de creuser dans ce que le patient fait au jour le jour ou même d’utiliser une liste de contrôle des intérêts pour avoir une bonne idée de certaines choses qu’il a appréciées dans le passé. Les activités basées sur l’occupation sont les meilleures (et je pense que les plus amusantes). J’ai trouvé que certaines installations utilisent des kits basés sur l’occupation qu’elles conservent dans leur salle de rééducation afin qu’elles puissent facilement simuler certaines de ces tâches, ce qui est une excellente idée!

Quels changements espérez-vous voir dans SNF OT care au cours des 5 prochaines années?

J’espère voir un changement de paiement pour réduire les demandes de productivité pour les OTS.

Avec les progrès de la médecine, je pense que les gens vivront plus longtemps et que la demande d’OT continuera de croître. Je pense que même si certains thérapeutes peuvent aimer travailler avec cette population, ils seront désactivés par l’accent mis sur l’argent par rapport aux soins, alors j’espère que le changement se produira plus tôt que tard.

Quelles ressources avez-vous utilisées pour développer votre pratique au fil des ans?

Je suis un nerd de la recherche – J’adore ça! Je lis régulièrement AJOT et suis fan d’informations et de techniques faciles, digestibles et tangibles que vous pouvez essayer dans votre pratique tout de suite. Les podcasts sur les soins de santé sont excellents et les médias sociaux m’ont vraiment ouvert les yeux sur de nouvelles idées d’OTS du monde entier. En ce moment, mes podcasts préférés incluent:

  • Podcast Senior Rehab (présenté dans l’épisode du 28 mars 2016: Le travail d’équipe fait fonctionner le rêve)

  • Podcast de Preuves quotidiennes d’AOTA

  • Perspectives de Rusk sur la Médecine de Réadaptation

L’un des cours les plus utiles pour moi a été le Soin de la dysphagie d’AOTA et les Problèmes d’alimentation connexes pour les adultes Cours clinique Auto-Rythmé. En tant qu’OT travaillant dans une communauté rurale, j’ai une formation supplémentaire sur la déglutition, l’alimentation et les études sur l’hirondelle de baryum modifiée pour la population adulte et gériatrique. Lorsque j’étais en train d’affiner mes compétences, ce cours était le plus complet sur ce sujet spécifiquement pour les STO. Les manuels sont bien usés, utilisés et aimés – je n’aurais pas pu le faire sans ça!

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui espère éventuellement travailler dans un SNF ou avec une population gériatrique?

Soyez un bon auditeur. Écoutez pour comprendre, pas pour répondre. C’est notre travail de permettre à nos patients et de se concentrer sur les objectifs qu’ils veulent, pas nécessairement ce dont nous pensons qu’ils ont besoin.

Si quelqu’un cherche un emploi à la SNF, que lui conseillez-vous de rechercher dans un établissement?

Je les encourage à chercher des réponses aux questions suivantes:

  • L’entreprise fournit-elle des services OT pour le SNF en interne ou en externe ?

  • Quelles sont les exigences de productivité ?

  • Quelle est leur allocation de formation continue?

  • Temps de vacances?

  • Encouragent-ils l’élaboration de programmes?

  • Quelles sont vos heures de travail et que se passe-t-il si votre recensement est faible en tant qu’employé à temps plein?

  • Quel type de système de documentation utilisent-ils?

  • Êtes-vous impliqué dans des conférences de soins avec le patient et les familles?

  • Quel est le pourcentage de résidence de soins de longue durée par rapport à la réadaptation de courte durée?

Aucune de ces questions ne disqualifie nécessairement une installation. Ils sont juste bons à savoir quand ils décident de travailler pour une entreprise.

Beaucoup de nouveaux diplômés travaillent dans un paramètre SNF. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui commence tout juste son premier emploi dans un SNF?

Soyez créatif, faites équipe, apprenez et amusez-vous!

Mandy Chamberlain MOTR/L est ergothérapeute gériatrique et fondatrice de SeniorsFlourish.com et le site d’adhésion, Le Laboratoire d’apprentissage. Les deux entreprises ont été créées pour aider les autres OT à être les meilleurs lorsqu’ils travaillent avec des personnes âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.